Ibn Taymiyya

Important jurisconsulte. Taqî I-Dîn Ibn Taymiyya (661/1263-728/1328), est connu pour son militantisme, sa réforme et sa rigueur mais pas du tout pour son ésotérisme et sa pratique soufie. Sa famille a immigré face à l’avance mongole sur Damas en 1269. Il a fait ses études à la madrasa Sukkaviyya où il sera en 1284, directeur. A partir de 1285, il commence à enseigner l’exégèse coranique à la mosquée Umayyade de Damas. Il enseigna aussi en 1296, dans la plus ancienne école doctrinale hanbali de Damas. A partir de 1313, de nouveau à Damas, et chef d’école, il se consacre à la réforme religieuse dans un contexte social et politique très difficile (invasion mongole, destruction de la culture et des valeurs).

IL était fermement réfractaire aux innovations et fervent défenseur du dialogue Islamo chrétien. Ses opposants l’envoient plusieurs fois en prison (en Egypte). Il est enfin emprisonné à la citadelle de Damas, où il lui est interdit d’écrire : à cause de ses propos ouvertement hostiles aux politiques de l’époque et victime surtout de sa popularité.
Et ce n’est pas fini car même après sa mort, plusieurs de ses écrits au fil des temps furent falsifiés et idéologisés.

Imam Ibn Taymiyya et le soufisme

Dans le volume intitulé ‘Ilm as-Suluk, ("la Science du voyage (initiatique) ou du cheminment vers Dieu"), qui constitue en intégralité les 775 pages du volume 10 de Majma‘Un Al-Fatawa, il dit (p. 516)...

L’Imam Ibn Taymiyya à propos des Saints et de la Sainteté

L’imam Ibn Taymiyya mentionne dans le volume déjà cité, la page à 190 : "un serviteur d’Allah, Tout-puissant et Glorifié, ne peut pas être considéré comme saint à moins qu’il ne soit un vrai croyant. Allah...

Ibn Taymiya : L’extinction (fanâ’)

L’« extinction » est de trois espèces. L’une appartient aux [hommes] parfaits d’entre les Prophètes et les Amis de Dieu (walî), l’autre aux modérés d’entre les Amis de Dieu et les Vertueux, la dernière aux...

A propos d’Ibn Taymiyya

Ibn Taymiyya est Ahmad ibn Abd al-Salam ibn Abdullâh, Abou al-Abbas Taqi ud-Din Ibn Taymiyya al-Harrani, né à Harran, à l’est de Damas, en 661/1263. Un savant Hanbali, célèbre dans l’exégèse du...

Ibn Taymiyya : 5. L’obéissance aux autorités

Ibn Taymiyya fut-il un révolutionnaire poussant au tyrannicide ? D’aucuns le pensent et c’est d’autant plus regrettable qu’il suffirait de se rappeler sa maîtrise et son respect de la tradition...

Ibn Taymiya : 4. Entre la divinité et la seigneuralité, le polymorphisme de l’associationnisme (shirk)

Ne serions-nous pas tous, d’un certain point de vue, des associateurs (mushrik) ? En d’autres termes, ne commettrions-nous pas tous le péché qui, dans l’optique de l’Islam, est le plus grave, celui que...

Trois pensées d’Ibn Taymiyya

Il n’appartient à aucune personne de désespérer mais il lui faut, plutôt, espérer en la Miséricorde de Dieu. De même, il ne lui appartient pas de ne pas désespérer mais il lui faut, plutôt, avoir peur de...

Ibn Taymiya : 3. la servitude, de l’asservissement à l’adoration de Dieu

Qu’est-ce qu’être ce ‘abd al-…, « serviteur de… », intervenant dans le nom même de tant de musulmans ? Selon Ibn Taymiyya, le sens de ce terme est double car il désigne soit l’être « asservi » (mu‘abbad,...

Ibn Taymiya : 2. L’être (kawn) et la religion (dîn)

Commentant l’apophtegme d’al-Bastâmî « Je voudrais ne vouloir que ce que Dieu veut ! », Ibn Taymiyya précise qu’il s’agit là de ce qui est voulu par la « volonté religieuse » du Très-Haut. L’être et le...

Ibn Taymiya : 1. L’extinction (fanâ’)

L’oeuvre d’Ibn Taymiyya (661/1263 - 728/1328) est d’une certaine façon victime de son gigantisme et de son militantisme : en dehors des travaux académiques, les lectures qui en sont données pèchent...