Malek Bennabi

Séjournant en Algérie, en France et en Égypte, il a vécu à la fois l’apogée du colonialisme français, l’éveil de la conscience musulmane, l’organisation du mouvement national algérien et l’indépendance de l’Algérie. Malek Bennabi s’inscrit dans le sillage du réformisme musulman orthodoxe (islah) incarné par Ibn Bâdîs tout en faisant partie de cette nouvelle génération d’écrivains algériens d’expression française après la Seconde Guerre mondiale.  C’est dans ce métissage et cette synthèse des genres que l’on trouve entre autres l’originalité de Malek Bennabi : écrire à partir de l’islam en langue française au service d’une libération nationale et dans une perspective civilisationnelle.

Malek Bennabi a proposé une nouvelle approche de l’islam, à la fois historique et spirituelle, dans laquelle «  l’idée religieuse  » se prouve a priori dans sa révélation et a posteriori dans son efficacité sociale. La spiritualité est envisagée sous l’angle social, il analyse la civilisation musulmane à travers une esquisse de philosophie de l’histoire dans laquelle il observe des lois immuables, des lois divines. De ces lois, il dégage des règles de décollage d’une société vers la civilisation.