La Futuwah (7)

jeudi 3 juin 2021

La Futuwah consiste à aimer et à fréquenter ceux qui sont pauvres et esseulés. Il nous a été rapporté qu’Abdullah Ibn ‘Amr [1] a entendu le Prophète dire : - Ceux que Dieu aime le plus sont ses serviteurs esseulés. Quelqu’un demanda : - Qui sont-ils, ô Envoyé de Dieu ? Il dit : - Ceux qui n’ont pour seul refuge que leur religion. Le jour du jugement dernier ils seront conduits devant Jésus fils de Marie, que la paix soit sur lui !.

L’homme de Futuwah est celui qui prend soin du dépôt qu’on lui confie et dont la parole est véridique. Il nous a été rapporté d’après ‘Abdullah Ibn ‘Amr que le Prophète a dit : - Il est quatre choses dont il importe peu, pour celui qui les possède, de ne rien avoir eu d’autre en ce monde : protéger avec soin ce que l’on vous confie, dire la vérité, avoir une noblesse de caractère et gagner sa vie licitement.

La Futuwah consiste à d’abord purifier son âme avant de revêtir les habits des hommes de sainteté. Il nous a été rapporté par Hasan [2] que l’on a entendu l’Envoyé de Dieu dire : - Ne revêtez la laine que lorsque vos cœurs seront purs. Ceux qui revêtent la laine alors qu’ils se trouvent encore en eux tricherie et perfidie s’exposent à l’inimitié de Celui qui est le soutien des Cieux.

La Futuwah consiste à offrir des agapes et à recevoir ses hôtes d’une manière agréable et généreuse. Il nous a été rapporté d’après Abu Hurayrah que l’Envoyé de Dieu a dit : - Que celui qui croit en Dieu et au jugement dernier offre une hospitalité agréable à son hôte.

Il relève de la Futuwah également de ne manger qu’après que ses compagnons ont commencé à le faire. Il nous a été rapporté d’après Ja‘far Ibn Muhammad [3] que son propre père – que Dieu soit satisfait d’eux ! – a dit : - Lorsque l’Envoyé de Dieu se trouvait avec un groupe de personnes il était le dernier à entamer son repas.

(Al Sulami, "Traité de chevalerie spirituelle")


[1Abdullah Ibn ‘Amr Ibn al ‘As (m. 43/663) : compagnon du Prophète et général conquérant de l’Egypte. Il fut, avec Abu Mussa al ‘Ash‘ari l’un des arbitres dans la fameuse bataille de Siffin (47/658).

[2Hasan al Basri (m.110/728) à Basra. Il est considéré comme le précurseur du soufisme dans sa forme confrérique. Ses enseignements sont restés célèbres.

[3Ja‘far (al Sadiq) Ibn Muhammad al Baqir [m.148/765] ibn Ali Zayn al Abidin ibn Al Hussein ibn Ali ibn Abi Talib. Sa tombe se trouve à Baqi’, le cimetière de Médine. Les soufis le considèrent comme l’un des principaux maillons de la voie initiatique et le vénèrent pour l’élévation de sa connaissance spirituelle.

Dans la même rubrique

28 janvier

Al itqan fi ’ulum al Qur’an - Cheikh as Souyouti

Le parfait vade-mecum des sciences coraniques de al-Suyuti (1445-1515) est une description complète des problèmes relatifs au texte coranique qui se posent encore aujourdhui, des solutions proposées et des méthodes employées. (...)

26 janvier

Ihsan : ce pour quoi l’humain a été créé

Le mot Ihsan vient du mot racine ḥusn signifiant beauté. Dans le contexte islamique, il a de nombreuses connotations. Les trois principaux sont ceux que l’on retrouve dans le Coran et la tradition prophétique : Ihsan est (...)

22 juin 2021

La Futuwah (10)

La Futuwah consiste en l’affermissement de la relation qui nous lie à notre Seigneur. Nous pouvons alors trouver en nous une détermination à réaliser les états et les convenances spirituelles qui lui appartiennent en propre. Il (...)