La Futuwah (4)

vendredi 14 mai 2021

La Futuwah consiste à prendre à cœur les intérêts et les états de nos frères en Dieu.
Il nous a été rapporté qu’Ibn al ‘Abbas [1] fit des reproches d’avarice à Ibn al Zubayr [2]

en lui disant : « J’ai entendu l’Envoyé de Dieu dire : - Le croyant n’est pas celui qui mange à satiété alors que son voisin à faim à ses côtés ». [3]

La Futuwah est un comportement de politesse lorsque l’on se trouve à table.
On nous a rapporté d’après Abu Hurayrah que le Prophète a dit : - Que personne ne suive du regard les bouchées de son frère ! [4]

La Futuwah est de faire preuve d’indulgence et de douceur envers ses frères tant qu’il s’agit de choses dont il n’est pas établi qu’elles sont illicites.
On nous a rapporté d’après Ibn al ‘Abbas que le Prophète a dit : - Le plus haut signe d’intelligence après celui de la foi en Dieu consiste à faire preuve de souplesse envers autrui pour tout ce qui est autre que l’abandon de la vérité. [5]

La Futuwah est de faire usage de patience envers ses frères et de faire en sorte que vos relations soient harmonieuses. Il nous a été rapporté que Abu Sa’id al Khudri [6]

a dit : - Un homme avait préparé une réception pour l’Envoyé de Dieu et ses compagnons. Lorsqu’on leur présenta la nourriture l’un d’entre eux n’en mangea pas, disant qu’il jeûnait. L’Envoyé de Dieu dit alors : « Votre frère nous a invités, et s’est donné beaucoup de mal » puis il ajouta : « Mange et jeûne un autre jour si tu le veux ».

(Al Sulami, "Traité de chevalerie spirituelle")


[1Abdullah Ibn al‘Abbas (m.98/686-8) : compagnon et parent du Prophète surnommé Al Hibr (le Docteur) ou Al Bahr (la mer) du fait de sa connaissance exceptionnelle de l’exégèse du Coran. Le Prophète avait prié Dieu pour qu’Il lui octroie la sagesse (al Hikma) et lui apprenne l’herméneutique (al Ta wil) [du Coran].

[2Abdullah Ibn al Zubayr (m. 73/692 – 93) : compagnon et parent du Prophète [neveu d’ ‘A’ishah].

[3Voir Bukhari, Al Adab – Tabarani, al Mu jour al Kabir. Bayhaqi, al sunan etc., cités in Fayd al Qadir, V, p.360.

[4Voir Kunz al‘Ummal, tome XV, n°4816.

[5Ce Hadith jusqu’à « autrui » (al Nas dans le texte arabe) est rapporté par Ibn Abi al Dunia d’après Ibn al Musayyab ( Hadith donc dit « Mursalan » puisqu’Ibn al Musayyab n’est pas un compagnon du Prophète mais fait partie de la génération suivante).

[6Abu Sa’id al Khudri (Sa’d Ibn Malik) [m.74/693-94] : compagnon du Prophète cité Abu Nu‘aym parmi des Ahl al Suffah. 11 / 73

Dans la même rubrique

28 janvier

Al itqan fi ’ulum al Qur’an - Cheikh as Souyouti

Le parfait vade-mecum des sciences coraniques de al-Suyuti (1445-1515) est une description complète des problèmes relatifs au texte coranique qui se posent encore aujourdhui, des solutions proposées et des méthodes employées. (...)

26 janvier

Ihsan : ce pour quoi l’humain a été créé

Le mot Ihsan vient du mot racine ḥusn signifiant beauté. Dans le contexte islamique, il a de nombreuses connotations. Les trois principaux sont ceux que l’on retrouve dans le Coran et la tradition prophétique : Ihsan est (...)

22 juin 2021

La Futuwah (10)

La Futuwah consiste en l’affermissement de la relation qui nous lie à notre Seigneur. Nous pouvons alors trouver en nous une détermination à réaliser les états et les convenances spirituelles qui lui appartiennent en propre. Il (...)