Vider avant de remplir

Par l’imam Ibn Al-Qayyim Al-Jawziyyah, Kitab Al-Fawâ’id

Mercredi 8 juillet 2015, par Philippe Robin, 455 visites

On ne peut remplir un récipient d’une substance qu’à condition de l’avoir préalablement vidé de toute substance contraire. C’est le cas pour les personnes physiques et les entités matérielles, mais également pour les croyances et les volontés :

Si le cœur est rempli de fausses croyances et de faux désirs, il ne restera plus de place pour croire en la vérité et l’aimer. De la même manière que celui qui utilise sa langue pour parler de ce qui n’est d’aucun profit, ne pourra l’utiliser pour parler de ce qui lui est profitable, sauf s’il cesse de parler de ce qui est vain. De même, si les membres sont utilisés dans la désobéissance, ils ne peuvent être utilisés dans l’obéissance qu’en cessant de pratiquer ce qui Ainsi, si le cœur occupé par autre que l’amour d’Allah ta’ala, le désir d’aller vers Lui et Sa compagnie , il ne pourra être occupé par l’amour d’Allah , Sa volonté , Son amour et le désir de Le rencontrer qu’en étant vidé de tout attachement à autre que Lui . Parallèlement, la langue ne peut se consacrer à Son évocation et les membres se mettre à Son service, qu’en cessant d’évoquer ou de servir autre que Lui. Si le cœur est totalement occupé par les créatures et les sciences qui ne sont d’aucune utilité, il ne restera plus de place pour l’occuper par Allah ta’ala , Sa connaissance , Ses noms , Ses attributs et Ses jugements.

Le secret permettant de saisir pleinement ce concept réside dans le fait que l’ouïe du cœur est semblable à celle de l’oreille. Si le cœur écoute autre chose que la parole d’Allah, il ne restera plus de place pour écouter et comprendre Sa parole. De même s’il penche vers l’amour d’autre qu’Allah, il ne restera en lui aucun penchant vers l’amour d’Allah. S’il prononce des paroles autres que l’évocation d’Allah, il ne restera en lui aucune place pour Son évocation,de la même manière que pour la langue.

C’est pourquoi, il est rapporté dans les deux recueils authentiques que le Prophète sallallahu ‘alayhi wa sallam a dit : «  Remplir son ventre de pus jusqu’à satiété est meilleur que de le remplir de poésie . »

Il a donc montré que le ventre pouvait être rempli de poésie. Il peut donc, de la même manière, être rempli d’ambigüités, de doutes, d’illusions, de fausses conceptions, de sciences inutiles, de plaisanteries, de blagues, d’histoires, etc. Si le cœur est rempli de ces choses, les vérités du Coran et la science par laquelle il atteindra la plénitude et le succès ne trouveront aucune place et ne seront pas acceptées. Ces vérités passeront alors leur chemin et se rendront vers un autre lieu. De la même manière, lorsque l’on conseille un cœur rempli de son contraire, ces conseils ne pourront jamais le pénétrer. Le cœur ne les acceptera pas et ils ne resteront pas en lui. Ils passeront à côté de lui comme des voyageurs et non des résidents. A ce sujet, les vers suivant sont à méditer :

Purifie ton cœur de tout autre que nous et tu nous trouveras.
Car notre voisinage est ouvert à qui purifie son cœur.
La patience est l’énigme menant au trésor de notre amour.
Celui qui résout cette énigme obtiendra son trésor.

Et c’est Allah qui accorde le succès.

Par l’imam Ibn Al-Qayyim Al-Jawziyyah, Kitab Al-Fawâ’id