Les différentes positions doctrinales concernant les Attributs d’Allah dans le Coran et la Sunna (1ère Partie)

Tiré de la Risâlat Al-`Aqâ’id de Hassan al Banna

Mardi 6 septembre 2011, , 284 visites

Les versets et ahâdîth relatifs aux attributs d’Allah

Le Coran et les traditions du Prophète contiennent des versets et des ahâdîth qui donnent l’impression qu’Allah - Exalté soit-Il - est similaire à Ses créatures dans certains de leurs attributs. Nous allons cité certains d’entre eux à titre d’exemple, puis les faire suivre par les explications qui ont été mentionnées à leur sujet. Nous implorons l’aide d’Allah - Exalté soit-Il - afin de démontrer la vérité sur cette question qui a été un sujet de débats et de controverses parmi les gens jusqu’à notre époque. Nous Le prions afin qu’Il nous protège de l’erreur et nous guide vers ce qui est vrai, et sur Lui nous nous reposons car Il est le meilleur sur Qui se reposer.

1) Allah - Exalté soit-Il - dit :

«  Tout ce qui est sur elle [la terre] doit disparaître, [Seule] subsistera la Face [wajh] de ton Seigneur, pleine de majesté et de noblesse. » (Sourate ar-Rahmân (55), ayat 26-27)

Il en est de même pour chaque verset dans lequel le mot “face” (wajh) est employé en référence à Allah - Exalté soit-Il.

2) Allah - Exalté soit-Il - dit :

« Et Nous t’avons déjà favorisé une première fois, lorsque Nous révélâmes à ta mère ce qui fut révélé : "Mets-le dans le coffret, puis jette celui-ci dans les flots pour qu’ensuite le fleuve le lance sur la rive ; un ennemi à Moi et à lui le prendra". Et J’ai répandu sur toi une affection de Ma part, afin que tu sois élevé sur Mon Oeil [3alâ 3aynî]. » (Sourate Taha (20), ayat 37-39)

Ceci concerne également tous les autres versets où le mot “oeil” (3ayn) est utilisé au sujet d’Allah - Exalté soit-Il.

3) Allah - Exalté soit-Il - dit :

« Ceux qui te prêtent serment d’allégeance ne font que prêter serment à Allah : la main d’Allah [yadu Allâhi] est au-dessus de leurs mains. Quiconque viole le serment, ne le viole qu’à son propre détriment ; et quiconque remplit son engagement envers Allah, Il lui apportera bientôt une énorme récompense. » (Sourate al-Fath (48), aya 10)

Il - Exalté soit-Il - a également dit :

« Et les Juifs disent : "La main d’Allah est fermée !" Que leurs propres mains soient fermées, et maudits soient-ils pour l’avoir dit. Au contraire, Ses deux mains sont largement ouvertes [yadâhu mabsûtatani] : Il distribue Ses dons comme Il veut. Et certes, ce qui a été descendu vers toi de la part de ton Seigneur va faire beaucoup croître parmi eux la rébellion et la mécréance. Nous avons jeté parmi eux l’inimité et la haine jusqu’au Jour de la Résurrection. Toutes les fois qu’ils allument un feu pour la guerre, Allah l’éteint. Et ils s’efforcent de semer le désordre sur la terre, alors qu’Allah n’aime pas les semeurs de désordre.  » (Sourate al-Mâ’ida (5), aya 64)

Il - Exalté soit-Il - dit aussi :

«  Ne voient-ils donc pas que, parmi ce que Nos mains [aydîna] ont fait, Nous leur avons créé des bestiaux dont ils sont propriétaires ? »
(Sourate Yasîn (36), aya 71)

4) Allah - Exalté soit-Il - dit :

« Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux. Allah vous met en garde à l’égard de Lui-même [nafsahu]. Et c’est à Allah le retour.  »
(Sourate al-Imran (3), aya 28)

Il - Exalté soit-Il - dit également :

« (Rappelle-leur) le moment où Allah dira : "Ô Jésus, fils de Marie, est-ce toi qui as dit aux gens : "Prenez-moi, ainsi que ma mère, pour deux divinités en dehors d’Allah ?" Il dira : "Gloire et pureté à Toi ! Il ne m’appartient pas de déclarer ce que je n’ai pas le droit de dire ! Si je l’avais dit, Tu l’aurais su, certes. Tu sais ce qu’il y a en moi, et je ne sais pas ce qu’il y a en Toi [fî nafsika]. Tu es, en vérité, le grand connaisseur de tout ce qui est inconnu." (Sourate al-Mâ’ida (5), aya 116)

5) Allah - Exalté soit-Il - dit :

« Le Tout Miséricordieux S’est établi [istawâ] sur le Trône. »
(Sourate Taha (20), aya 5)

Ceci concerne également les autres versets dans lesquels "istiwâ 3alâ al-3arsh" (l’établissement sur le Trône) est attribué à Allah - Exalté soit-Il.

6) Allah, - Exalté soit-Il - dit :

« Et Il est le Dominateur Suprême au dessus de Ses serviteurs [fawqa 3ibâdihi]. Et Il envoie sur vous des gardiens. Et lorsque la mort atteint l’un de vous, Nos messagers (les Anges) enlèvent son âme sans aucune négligence.  » (Sourate al-An’âm (6) aya 61)

Il - Exalté soit-Il - dit également :

«  Êtes-vous à l’abri que celui qui est dans le ciel [man fî as-samâ] enfouisse en la terre ? Et voici qu’elle tremble ! » (Sourate al-Mulk (67), aya 16)

Il - Exalté soit-Il - dit aussi :

« Quiconque veut la puissance (qu’il la cherche auprès d’Allah) car la puissance tout entière est à Allah : vers Lui monte [ihayhi yas3adu] la bonne parole, et Il élève haut la bonne action. Et quand à ceux qui complotent de mauvaises actions, ils auront un dur châtiment. Cependant leur stratagème est voué à l’échec. » (Sourate Fâtir (35), aya 10)

Ces versets pourraient être compris comme attribuant une direction à Allah - Exalté soit-Il.

7) Allah - Exalté soit-Il - dit :

« Ceux qui offensent Allah [al-ladhîna yudhûna Allâha] et Son messager, Allah les maudit ici-bas, comme dans l’au-delà et leur prépare un châtiment avilissant.  » (Sourate al-Ahzâb (33), aya 57)

Il - Exalté soit-Il - dit également :

« De même, Marie, la fille d’Imran qui avait préservé sa virginité ; Nous y insufflâmes alors de Notre Esprit [min rûhinâ]. Elle avait déclaré véridiques les paroles de son Seigneur ainsi que Ses Livres : elle fut parmi les dévoués. » (Sourate at-Tahrîm (66), aya 12)

Il - Exalté soit-Il - dit aussi :

« Prenez garde ! Quand la terre sera complètement pulvérisée, et que ton Seigneur viendra [wajâ rabbuka] ainsi que les Anges, rang par rang." (Sourate al-Fajr (89), ayat 21-22)

Exemples de ahâdîth relatifs aux attributs d’Allah

Les nobles ahâdîth contiennent des mots similaires à ceux contenus dans les versets mentionnés ci-dessus, tels que l’attribution à Allah - Exalté soit-Il - d’une "face" et d’une "main" etc. Beaucoup d’entre eux contiennent d’autres mots similaires attribués à Allah - Exalté soit-Il - Lui-même, parmi lesquels nous citerons les suivants :

1) Abou Houraira - qu’Allah soit satisfait de lui - rapporte que le Prophète - que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui - a dit :

« Allah a créé Adam à son image (3ala sûratihi). Sa taille était de soixante coudées. Après l’avoir créé, Il a dit : ‘Va saluer ceux-là (un groupe d’anges qui étaient assis) et écoute la façon dont ils vont te saluer en retour car c’est la salutation que toi et ta progéniture utiliserez’. Adam a dit : ‘Que la paix soit sur vous’. Les anges ont répondu : ‘Que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur toi’ ajoutant ainsi la salutation ‘bénédiction d’Allah’. » (rapporté par al-Bukhâri et Muslim).

2) Anas Ibn Malik - qu’Allah soit satisfait de lui - rapporte que le Prophète - que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui - a dit :

«  Des gens continueront à être jetés dans le feu de l’enfer et celui-ci dira : ‘En reste-t-il d’autres ?’ jusqu’à ce que le Seigneur y place Son pied (qadamihi), et que les parties de l’enfer s’effondrent les unes sur les autres. Celui-ci dira alors : ‘Assez, assez !’
Et le jardin continuera à avoir de la place libre jusqu’à ce qu’Allah crée des personnes pour habiter la place qu’il reste.
 » (rapporté par al-Bukhâri et Muslim).

3) Abou Houraira - qu’Allah soit satisfait de lui - rapporte que le Prophète - que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui - a dit :

« En effet Allah est plus heureux (ashaddu farahan) du repentir de l’un d’entre vous que le bonheur que vous ressentez lorsque vous retrouvez la chamelle que vous aviez perdue  » (rapporté par al-Bukhâri et Muslim).

Par rapport à cette question, les gens se sont divisés en quatre groupes :

Un groupe a pris les choses littéralement et a ainsi attribué à Allah une face comme la face des êtres humains et une main comme leurs mains et un rire comme leur rire et ainsi de suite jusqu’à ce qu’ils aillent jusqu’à représenter Allah comme un vieil homme, tandis que d’autres l’ont représenté comme un jeune homme. Ce sont ceux qu’on appelle les "mujjassima" (ceux qui attribuent un corps à Allah) et les "mushabbiha" (ceux qui comparent Allah aux créatures). Aucun de ces deux groupes n’a quoi que ce soit à voir avec l’Islam. Ce qu’ils disent est absolument incorrect, et il suffit comme réponse à leur parole de citer ce que dit Allah - Exalté soit-Il - dans le Qur’an :

«  Il n’y a rien qui Lui ressemble ; et c’est Lui l’Audient, le Clairvoyant. »
(Sourate ash-Shura (42), aya 11)

Il - Exalté soit-Il - dit aussi :

« Dis : "Il est Allah, Unique ; Allah, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons ; Il n’a jamais engendré, n’a pas été engendré non plus ; et nul n’est égal à Lui". » (Sourate al-Ikhlâs (112), ayat 1-4)

Un autre groupe a ignoré complètement le sens de ces mots, prétendant qu’ils ne réfèrent pas du tout à Allah - Exalté soit-Il. Selon eux, Allah - Exalté soit-Il -, ne parle pas, n’entend pas, ne voit pas, parce que tout ceci ne peut avoir lieu qu’avec un organe corporel et les organes corporels ne doivent pas Lui être attribués, glorifié soit-Il. Ainsi, ils annulent les attributs d’Allah - Exalté soit-Il -, en prétendant Le glorifier de cette manière. Ce sont ceux qu’on appelle les "mu’attila" (ceux qui annulent). Certains historiens de la doctrine islamique les appellent "jahmites" (ceux qui suivent Jahm Ibn Safwan Abou Mouhriz). Nulle personne ayant le moindre sens n’acceptera cette compréhension insensée.

Il a été prouvé à présent que certaines personnes peuvent parler, entendre et voir sans organe, alors comment la Parole d’Allah - Exalté soit-Il - pourrait-elle être dépendante d’un organe ? En effet, Allah - Exalté soit-Il - est beaucoup trop exalté pour cela.

Ce sont deux opinions fourvoyées qui ne sont pas dignes de considération. Il demeure deux autres qui ont été prises en considération par les théologiens, c’est-à-dire l’opinion des premières générations et celle des générations suivantes.