Fiqh As-Sira de Muhammed Al Ghazali

Lundi 29 octobre 2007, , 1095 visites

Cette ouvrage s’inscrit dans la lignée des auteurs souhaitant vivifier dans les coeurs des musulmans la vie notre Bien Aimé Prophète Muhammad - que la Paix et la Bénédiction soit sur lui-
Il nous fait voyager à travers la vie du Prophète dans des terres magnifiques et riches en enseignements.
Ce livre a le mérite de ne pas s’arrêter à des faits narrés mais bien plus l’auteur tente de définir des grands enseignements à en tirer et à appliquer.

Nous allons laissé soin à l’auteur lui-même Cheikh Mohammmed Al - Ghazali expliquer les motivations d’un tel livre :

«  De nos jours, les musulmans ont de la biographie une connaissance si superficielle qu’elle ne peut exalter les esprits ni stimuler la résolution. C’est beaucoup plus par imitation transmise à travers les générations que par connaissance qu’ils vénèrente le Prophète et ses compagnons. (...)  »

«  La vie du Prophète ne saurait constituer pour le musulman un amusement pour agrémenter ses loisirs, ni l’objet d’une étude neutre ; non !c’est la source du modèle à suivre et de la grande Religion qu’il professe. Aussi toute injustice dans le récit de cette biographie constitue un grave préjudice que l’on porte à l’essence même de la foi.  »

« La vie de Muhammad n’est pas un roman à lire pour la commémoration de son anniversaire comme d’aucuns ont tendance à le faire. Il ne s’agit pas de faire des louanges en appelant la bénédiction de Dieu sur lui par des formules innovées ajoutées aux termes même de l’adhan, ni d’exprimer l’amour que l’on éprouve pour lui à travers des poèmes panégyriques lui conférant des attributs étranges que scanderaient les amoureux avec ou sans soupirs ! L’attachement du musulman à son prophète est beaucoup plus ferme et profond que de telles pratiques de dévotion erronée. D’ailleurs, les musulmans n’ont commencé à recourir à ces expressions d’attachement au Prophète que lorsqu’ils se sont détournés de l’essence et de la quiddité - essence d’une chose telle que l’exprime sa définition- pour se cantonner aux superfluités et aux formalités. Et comme ces pratiques étaient très limitées en Islam, ils se sont ingéniés à en inventer d’autres formes ; c’est trop facile pour qu’ils y renoncent ! En revanche, beaucoup de détermination est requise pour persévérer dans l’attachement à l’essence abandonnée et réintégrer la religion dans sa subsistance. En effet, au lieu de se délecter à écouter le récit de la naissance du Prophète , scandé par une voix mélodieuse, l’Homme doit veiller à réformer sa personne et sa conduite, s’il veut s’appocher du modèle qu’incarnait le Prophète dans sa vie quotidienne, dans son rapport à l’au-delà, en temps de guerre ou de paix, dans son savoir, sa pratique, ses habitudes et sa dévotion.
Le musulman qui ne porte pas le Prophète dans sa conscience, qui ne sent pas illluminé par sa sagacité dans ses actes et pensées, marmonnerait en vain mille prière sur lui par jour ! »

« 
Je me suis évertué à donner au lecteur une image exacte de la biographie de l’Envoyé de Dieu et je me suis appliquer à mettre en exergue les enseignements et les interprétations inhérents aux événements. Enfin, sans artifice ni supercherie, j’ai laissé à ces vérités le soin de produire leur effet sur les esprits. »


Prix : 15€


Edition : Maison d’Ennour

349 pages