Communiqué pour la Palestine

Mardi 1er juin 2010, , 92 visites

COMMUNIQUE

Suite au meurtre de civils de l’aide internationale par l’état d’Israël

Depuis sa création, l’état d’Israël est au dessus des lois. De massacres en destructions de villages, du vol des terres jusqu’à l’expulsion des habitants, l’état d’Israël est resté intouchable par le droit international, et l’Europe politique et économique est complice de ses crimes. Les gouvernements successifs de cet état criminel ont toujours affiché le même visage : celui du mépris, de l’orgueil et du mensonge.

Aujourd’hui encore, en assassinant des civils de l’aide humanitaire, cet état criminel nous met devant nos responsabilités communes. celle des citoyens, et celles des responsables politiques.

Ces responsabilités, les citoyens français les ont toujours assumées. Nous disons aujourd’hui ce que nous avons toujours dit, la Palestine a droit à la sécurité.

Etat d’Israël, état criminel

Ces responsabilités, les citoyens français les ont toujours assumées. MAIS qu’en est-il des hommes et des femmes politiques de notre pays ? Rares sont celles et ceux qui ont osé dire haut et fort ce que beaucoup pensent tout bas. Et qu’en est-il des médias de notre pays ? Et que diront les générations futures en regardant cette histoire ?

Quel message la France envoie-t-elle à sa population ? Celle d’un pays pour qui le droit humain a plus d’importance selon que l’on soit né d’un côté du mur ou bien de l’autre côté ?!?

En 1989, l’Europe et le monde se sont associés pour la destruction du mur de Berlin qui mesurait 3 mètres de haut. Celui qui enferme les Palestiniens mesure 6 mètres de haut. Où est l’Europe ?!?

Les citoyens ont toujours appelé à la justice, car la justice est la seule garantie pour la paix :

PAS de JUSTICE, PAS de PAIX

Aussi nous rappelons aujourd’hui, comme par le passé, et comme à toutes les occasions nécessaires, notre attachement à :

l’application du droit international pour TOUS les états ;
la levée du blocus imposé à Gaza ;
la suspension de l’accord d’association Union Européenne-Israël ;
les conditions à l’auto-détermination du peuple palestinien ;
le retour des réfugiés palestiniens ;
la destruction du mur de séparation.

PALESTINE VIVRA PALESTINE VAINCRA

Association Pas à Pas, à Grenoble le 31 mai 2010