Agrexco, instrument n°1 de la colonisation dans l’agriculture israëlienne

vendredi 17 septembre 2010

Nous reproduisons ici la dépêche AFP concernant la Conférence de presse donnée par la "Coalition Contre Agrexco" relative à la procédure judiciaire contre l’installation de la société Agrexco à Sète. Le combat se déplace désormais dans les prétoires. C’est une très bonne chose car nous avons le droit de notre côté. Affaire à suivre !

AFP | 15.09.10 | 18h59

Plusieurs organisations françaises ont annoncé mercredi qu’elles entamaient une action en justice au civil contre la société israélienne Agrexco, l’accusant d’exporter illégalement des fruits et légumes issus de colonies dans les Territoires palestiniens. Ce collectif, qui comprend la Confédération paysanne, la Cimade, l’Union juive française pour la paix (UJFP) et la Campagne civile internationale pour la protection du peuple palestinien (CCIPPP) qualifient Agrexco d’"instrument numéro un de la colonisation dans l’agriculture".

Une audience doit avoir lieu début octobre devant le tribunal de commerce de Créteil (banlieue parisienne), dans le cadre d’une procédure en référé, a indiqué l’avocat Gilles Devers lors d’une conférence de presse.

Les associations demandent à la société Agrexco de montrer les certificats d’origine de ses produits pour vérifier s’ils respectent des traités européens de coopération économique qui ne reconnaissent que les frontières de 1948, a expliqué Me Devers. "On sait que de nombreux produits viennent de Palestine et de Cisjordanie en particulier", a affirmé l’avocat, qui espère voir cette action déboucher sur un procès pour "concurrence déloyale" et pour "crime de colonisation".

L’ambassade d’Israël a qualifié d’"insupportable" l’idée d’une telle plainte ou d’un boycott, affirmant qu’"Israël respecte ses engagements internationaux" et se disant "convaincue que la justice française ne donnera pas suite". Ces organisations sont membres d’une "Coalition contre Agrexco", qui regroupe également des partis de gauche et proteste contre le projet d’implantation de la société israélienne dans le port de Sète, dans le sud de la France.

Voir en ligne : http://nabil-ennasri.over-blog.com/...

Un message, un commentaire ?